vendredi 21 décembre 2007

Biscuits sablés à la mode d'antan, mes lunes étoilées et mes canards ailés

Un dessert toujours apprécié comme les sablés de maman. Un indémodable partout où je passe. Donne 3 1/2 douzaines approximativement. Parfaits à offrir à grand-maman, vos voisins du troisième âge, une personne seule, un ami célibataire, une tante alitée, etc. Tout l'monde en veut: «moi aussi, moi si» comme le disent les Têtes à claques, nos populaires humoristes et inernautes québécois.


1 tasse de beurre
1/2 tasse de cassonade bien pressée
2 1/2 tasses de farine tout usage pré-tamisée

Défaire le beurre en crème, ajouter le sucre graduellement. Incorporer la farine graduellement. Pétrir la pâte légèrement sur une surface enfarinée. Abaisser à 1/4 de pouce d'épaisseur. Couper à l'emporte-pièce de différentes formes, tel que des arbres de Noël, des étoiles, des pères Noël, des bonshommes de neige, etc.


Dans ma famille c'étaient celles-là: un petit canard, un champignon, une clochette, une fleur et une étoile. Ce jour-ci malgré ma collection d'emporte-pièces, j'ai tout de même limitée la production à 3 modèles pour faire différents. Mais j'ai innové pour la décoration, ma mère, la star des biscuits, ma star à moi utilisait le sucre coloré uniquement. Aujourd'hui j'ai utilisé deux petits emporte-pièce (pour la gelée et les aspics) l'étoile et la goutte d'eau, qui m'ont permis d'utiliser les chutes de pâte pour façonner des ailes au canard et une étoile sur la lune. J'ai aussi façonné de petites boules de pâte pour créer des planètes. Je pense que mes lunes étoilées brilleront dans le firmament des biscuits.


Parsemer de cristaux de sucre. Cuire à 300 F sur une tôle recouverte de papier brun non graissée (moi, papier parchemin) pendant 20-25 minutes. Offrir en cadeaux vous serez une bonne fée sinon la fée des biscuits. Truc pour la conservation: Laisser refroidir les biscuits avant de les entreposer et parsemer légèrement le fond de votre boîte à biscuits de sucre blanc. C'est le sucre qui absorbera l'humidité.


Source : Petit trésor ancien, Fascicule «Recettes de Noël Robin Hood - cuisson sans tamis»

6 commentaires:

Tarzile a dit…

Superbes. Je vois que lorsquLon ajoute de la cassonade, les biscuits sont forcément plus foncés.

Tarzile a dit…

Du papier brun ? Comme du papier Kraft ?

Marie a dit…

Oui Tarzile, le fascicule d'où origine la recette date d'un temps où le papier ciré était plutôt rare,sinon inexistant. Les ménagères conservaient précieusement le papier de boucherie (connu aussi sous le nom de papier Kraft) dans laquelle la viande était emballée, une deuxième fois. Ma mère avait un tiroir où elle les empilait soigneusement pour les récupérer au besoin.

Nanou aux Antilles a dit…

on ne t'arrête plus :-)))
bisous nanou

Esther B a dit…

Très beaux et originaux tes biscuits!!
Joyeuses fêtes!!

nini a dit…

joyeux noêl!!!
très jolis tes biscuits..

Vous pouvez laisser vos commentaires....

1 - Cliquer sur le mot "commentaires" à la fin d'un message

2 - Dans la fenêtre qui s'ouvre, écrivez votre mot et signez ou identifiez-vous

3- Cochez "anonyme" dans le menu déroulant si vous ne possédez pas un compte blogger

4 - Cliquez sur "publier"

et ce sera bien apprécié !

Je m'engage à vous répondre dans les plus brefs délais.