samedi 19 avril 2014

Cuisses de lapin et de poulet à l'érable

 
Habituellement je prépare le lapin, en le badigeonnant abondamment de moutarde de Dijon, puis braisé dans une sauce à la crème. Un classique de la cuisine française que je n'ai pourtant jamais publié ici.  Mais cette fois-ci j'ai plutôt eu envie de faire différent. L'érable m'a interpellée. Mon lapin étant incomplet, c'est-à-dire râble en moins, j'ai ajouté des hauts de cuisse de poulet, spécial du moment pour compléter le tout. Un bon compromis ou même un substitut au lapin pour ceux qui n'ont pas de lapin sous la main ou n'en n'ayant pas le goût tout simplement. Un repas bien de saison en cette période de Pâques. Si je répétais l'expérience, j'ajouterais moins de sirop d'érable et j'utiliserais un sirop clair de préférence.


1 lapin en morceaux (cuisses et pattes seulement)
4 hauts de cuisses de poulet avec os
2 c. à table de beurre
4 tranches de bacon haché
1 oignon haché
1 gousse d'ail haché
1 échalote française hachée
2 carottes tranchées
2 c. à table de moutarde sèche
1 c. à table de cari en poudre
1 c. à table de romarin frais ciselé
1 tasse de sirop d'érable
Sel et poivre du moulin

Branches de romarin, pour la finition


Sécher la viande avec un essuie-tout. 

Dans une grande cocotte allant au four, faire fondre le beurre et ajouter le bacon et l'oignon pour dorer. Ajouter l'ail et l'échalote et faire suer. Ajouter ensuite les carottes et bien brasser pour enrober de gras.

Y faire revenir les morceaux de viande, en deux parties. 

Ajouter la moutarde sèche, la poudre de cari, le romarin et brasser pour enrober les morceaux de viande.

Verser le sirop d'érable. Couvrir et cuire au four préchauffé à 325 F pendant 1h30.

A mi-cuisson, vérifier la cuisson. Saler et poivrer.  Au besoin, ajouter un peu de liquide (eau, bouillon ou, bière ou vin blanc)  pour éviter que la viande n'attache au fond de la cocotte. 

Au moment de servir,  décorer d'une branche de romarin.


vendredi 18 avril 2014

Mini muffins érable et bacon

 


Merveilleuse petite recette de Pâques, au bon goût de cabane à sucre qui m'a invitée grandement. Aussitôt lue, aussitôt imprimée. Tellement que je l'ai mise au menu de mon  atelier de cuisine sur le brunch pascal. Ce fut un heureux  succès. Bacon, sucre, sirop, beurre et flocons d'érable, toute la panoplie quoi! Une petite recette cochonne! Et tant qu'à y être, pour être encore plus dans le ton, pourquoi  pas remplacer le verre de lait et les servir avec un verre d'eau d'érable! And have fun!



1 3/4 tasse de farine blanche
2 c. à thé de poudre à pâte
1 c. à thé de bicarbonate de soude
1 oeuf
1/2 tasse de beurre
3/4 tasse de sirop d'érable
10  tranches épaisses de bacon, cuites et émiettées et le  gras de cuisson réservé
Beurre mou, en quantité suffisante
Sucre d'érable ou sucre ordinaire
Ma finition: Beurre d'érable et romarin, frais

Préchauffez le four à 400 F.

Beurrez de petits moules à muffins, sucrez-les avec le sucre d'érable. Réservez.

Dans un bol, mélangez ensemble la farine, la poudre à pâte, le soda et le bacon émietté.

Dans un grand bol, défaites le beurre en crème à l'aide de batteurs électriques.

Ajoutez le gras de bacon, l'oeuf et le sirop d'érable. Battez bien.

Ajoutez les ingrédients secs aux ingrédients liquides et battez, pour bien humecter. Ne battez pas trop la pâte (de 17 à 21 battements tout au plus).

Remplissez les moules jusqu'au bord, saupoudrez de flocons d'érable et enfournez pour 11 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré dans la pâte en ressorte bien sec.

Laissez refroidir sur une grille, dégustez chaud ou à température ambiante. Réfrigérez pour conserver.

Ma touche de finition: Ayant utilisé des petits moules à muffins avec  une cavité, j'ai pu en remplir la cavité de beurre d'érable et romarin  lorsque encore tièdes! Un pur délice! Si vous n'avez ce type de moules à muffins, ne vous en privez pas et placez le tout sur le top des muffins. Ou encore coupez le dessus du muffin, ajoutez le beurre d'érable et remettez le dessus du muffin comme un petit béret de travers dans le beurre d'érable.
 


Source:  le blogue obsessions gourmandes

jeudi 17 avril 2014

Sauce hollandaise «inratable»


Voici une sauce hollandaise digne de tous les déjeuners d'hôtel. A ce titre, vous pourrez délaisser les enveloppes KNORR pour préparer vos oeufs à la bénédictine de A à Z. Je l'ai préparée récemment dans le cadre d'un atelier de cuisine afin d'en accompagner une omelette roulée et farcie aux bolets.  Un charmant duo pour les réceptions matinales ou pascales.

Il existe toutes sortes de théories et techniques pour une sauce hollandaise réussie, un classique de la cuisine française, créée pendant la guerre de Hollande.  On parle de sabayon, de beurre clarifié, d'autres se font au beurre froid. On parle aussi de réduction avec vin blanc et vinaigre, certains aussi préconisent de la filtrer. On l'assaisonne de poivre mignonnette, de muscade ou de cayenne.  Les techniques sont controversées et les recettes abondent.  J'en ai même  trouvé une sans la chercher notamment en relisant le romancier Marcel Proust cette fin de semaine, c'est tout dire.

Bref elle se confectionne tant avec le bain-marie,  au fouet électrique, au robot ou même au thermomix mais celle-ci, réalisée  au fouet à main comme pour une mayonnaise, donne un très bon résultat. Vous la réussirez du premier coup. Juste 3 ingrédients, bien dosés et à respecter pour éviter qu'un ou l'autre des ingrédients ne prenne le dessus.

Parfaite pour accompagner les oeufs à la bénédictine, les asperges et le poisson. Avec l'omelette forestière, proposée hier,  elle fera un complément spectaculaire. Voici donc comment je prépare cette émulsion chaude.

1/2 tasse de beurre très froid, en cubes
4 jaunes d'oeufs, défaits à la fourchette
2 c. à table de jus de citron (pas plus)

Dans une petite casserole, de préférence à rebord haut, mettre le beurre, les oeufs et le jus de citron. Cuire à feu doux en battant au fouet sans arrêt et assez fermement jusqu'à ce que le mélange ressemble à une mayonnaise assez épaisse (environ 20 minutes).

Éviter de cuire à feu vif. Sur une échelle de 1 à 9, j'ai mis le feu à 3. Le succès: cuire à feu très doux, en battant sans arrêt.

Dès que le mélange chauffe un peu trop (ça ne doit pas bouillir), retirer du feu et continuer de battre. Moi, je soulève un peu la casserole en biais et je poursuis les battements au fouet. 

Si la sauce tourne, ajouter immédiatement deux glaçons et battre hors du feu jusqu'à consistance lisse. Si elle épaissit trop, ajouter une à deux cuillères à table d'eau, peu à peu, en fouettant toujours.

Source: La cuisinière Five Roses, 25e édition.

mercredi 16 avril 2014

Omelette roulée à la forestière

Une omelette,  aux saveurs légèrement boisées, que j'ai créée et préparée pour un atelier de cuisine ayant comme thématique le brunch pascal.  L'ajout de sirop d'érable s'avère un must. Vous pouvez utiliser d'autres champignons séchés comme un mélange forestier, les trompettes de la mort ou pourquoi pas, faire votre propre mélange. En saison, la chanterelle fraîche y serait délicieuse. Bref un véritable succès à votre table!



  

12 oeufs
1 pincée de Seasonello ou 1 pincée chacun de sel, poivre, poudre d'ail, sauge et  romarin moulus
6 tranches de jambon cuit LF
8 tranches minces de brie  Le Bonaparte de la fromagerie Alexis Portneuf

Beurre et huile, en quantité suffisante
2 gousses d'ail, pressées
1 petit oignon rouge, haché ou 1 échalote française et 1 oignon jaune, hachés
2 sachets de bolets séchés (14 g chacun) de Morille Québec
1/3 tasse de noisettes sauvages ou d'avelines, légèrement broyées
1 c. à table de romarin frais, haché
! filet de sirop d'érable

Déposer les champignons séchés dans un bol et y verser de l'eau tiède pour les réhydrater au moins 30 minutes. Après ce temps, essorer légèrement et égoutter.


Omelette
Préchauffer le four à 400 F. Dans un grand bol, fouetter les oeufs et les assaisonnements. Verser les oeufs sur une plaque à cuisson, recouverte de papier parchemin à cuisson. Cuire au four 10 minutes, jusqu'à ce que les oeufs soient bien pris.

Garniture forestière
Pendant ce temps,  dans une poêle chauffer le beurre et l'huile et y faire tomber l'oignon et l'ail. Ajouter les champignons et laisser cuire jusqu'à évaporation. Ajouter les avelines et le romarin laisser griller légèrement. Mélanger les ingrédients en les ramenant vers le centre de la poêle et y verser un mince filet de sirop d'érable. Laisser évaporer quelque peu. Retirer du feu et réserver.

Sortir l'omelette du four, laisser reposer 2 à 3 minutes. Recouvrir de jambon et de garniture forestière, puis des tranches de brie.  

Rouler l'omelette en partant du rebord le plus mince et en vous aidant du papier parchemin, pour serrer le rouleau petit à petit.

Couper en 12 tranches, au moins.  Déposer les tranches dans de petits ramequins à soupe ou à brie chaud individuels, préalablement beurrés. Réchauffer 2 à 3 minutes au four.

Servir avec la sauce hollandaise, recette transmise ici dès demain.

mardi 15 avril 2014

Gâteau pommes et romarin

 


Un savoureux dessert, surprenant et osé, m'ayant permis de cuisiner ces pommes provenant d'un immense panier de fruits que l'on m'a offert récemment. La combinaison pommes et romarin, j'adore! Une façon différente d'aromatiser un gâteau et ça marche admirablement bien. J'ai glanée la recette  chez Cornello Cuisine pour mon plus grand bonheur. A vous d'en juger!


180 g de beurre mou + 1 noix de beurre mou
200 g de sucre
500 g de pommes, pelées, évidées et  en dés (environ 3 grosses pommes)
3 oeufs
Romarin frais, haché fin
100 g de poudre d'amandes
160 g de farine et levure tamisée (moi, 160 g de farine et 1 c. à thé de poudre à pâte)
2 c. à table de sucre à décoration

Dans une poêle, chauffer  la noix de beurre mou et y cuire les pommes à couvert quelques minutes. Laisser tiédir et réserver.

Au fouet électrique, battre le beurre avec le sucre, puis ajouter les oeufs, un par un et petit à peu le reste des ingrédients en terminant par les pommes.

Disposer dans un moule à manqué beurré et fariné ou recouvert d'un papier parchemin à cuisson. Ajouter les 2 c. à table de sucre à décoration ou gros sucre sur le dessus.  Cuire au four préchauffé à 350 F pendant 35 minutes (moi, 50 minutes).

Ma touche de finition: avant de passer au four, j'ai déposé quelques tranches fines de pommes vertes au centre du gâteau.


lundi 14 avril 2014

Focaccia canneberges, pommes vertes et sirop de gingembre



  

Un délice pour servir à l'apéro. Mon accord gourmand personnel: un divin verre de porto! Vos invités seront conquis. Si vous avez une pièce ensoleillée, faites-y lever la pâte pendant que vous préparerez la suite des choses ou que tout comme moi, vous lirez un bon roman à suspens dans la verrière, en jetant parfois un oeil sur la pâte... Et vous aurez  l'impression de la voir lever à vue d'oeil. Se faisant désirer ainsi, elle n'en sera que meilleure à dévorer et à savourer goulument.


1 boule de pâte à pizza du commerce ou ma recette de pâte à pizza vite faite
Huile d'olive en quantité suffisante
2/3 tasse de canneberges séchées
1/3 tasse de graines de tournesol ou de pistaches, non salées
2 c. à table de sirop de gingembre «The ginger people» ou de sirop d'érable
2 c. à table de romarin frais
1 pomme verte non pelée, évidée et tranchée mince
 Sirop de gingembre, en quantité suffisante
Fleur de sel
Poivre du moulin



Dans un petit, déposer lles canneberges, les graines de tournesol, le romarin et le sirop de gingembre. Mélanger et réserver.
Façonner la pâte en rectangle, Étendre environ la moitié du  mélange de canneberges sur la pâte et presser pour bien enfoncer le tout, avant de la plier  en deux (et de la replier une troisième fois, au besoin).  La rouler ensuite avec un rouleau à pâte pour bien l'étendre et retrouver un rectangle de la même surface. 

Déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier  parchemin. Badigeonner la pâte d'huile d'olive.

Laisser lever la pâte de 10 à 20 minutes.

Déposer le reste de mélange de canneberges sur la pâte en le pressant avec le dos d'une cuillère. Poivrer.

Laisser lever 20 minutes ou plus jusqu'à ce que le pourtour soit bien gonflé. 

Verser un mince filet de sirop de gingembre et déposer les fines tranches de pommes. Saler et poivrer, à nouveau si désiré.

Laisser lever environ 10 à 20 minutes, une dernière fois, si désiré.

Cuire 10 minutes dans la partie inférieure d'un four préchauffé à 425 F.

Sur la photo, on la voit voisinant ma fameuse pizza idéale pour le brunch pascal. (à gauche).


dimanche 13 avril 2014

Pizza du brunch pascal

  

Une petite invention  inspirée par la fête de Pâques dont le jambon s'avère un incontournable. J'ai choisi un jambon de ma région, ainsi qu'un fromage d'ici qui combinés à l'ananas bien mûr et au sirop d'érable feront un régal. A servir  aussi bien au brunch, qu'en entrée ou même  carrément au dessert. Je trouve mon invention très versatile et je n'en suis pas peu fière.
 

1 boule de pâte à pizza du commerce ou ma recette de pâte à pizza vite faite
Huile d'olive en quantité suffisante
1 1/2 c. à table de gingembre fais
1/2 c. à thé de poivre vert, moulu au mortier
2 c. à table de coriandre fraîche, ciselée
1 1/2 c. à table de sirop d'érable
1 1/2 tasse d'ananas frais, coupé en juliennes
4 tranches de jambon cuit LF, roulées et émincées
1 tasse ou plus de cheddar fort Blackburn, râpé
Coriandre fraîche, en quantité suffisante
Fleur de sel

Dans un bol moyen, déposer l'ananas, le sirop d'érable, le gingembre, le poivre vert et la coriandre fraîche. Mélanger et réserver.

Étendre la pâte à pizza et la déposer sur une plaque de cuisson recouverte d'un papier parchemin. Badigeonner d'huile d'olive.

Déposer le mélange d'ananas, les rondelles de jambon, puis le fromage râpé. Terminer en ajoutant un peu de coriandre fraîche, au besoin.

Cuire 10 minutes dans un four préchauffé à 425 F. Faire griller légèrement 1 à 2 minutes pour faire dorer le fromage.

Ajouter une pincée de fleur de sel, couper en morceaux et  servir.  Sur la photo ci-bas, elle voisine la focaccia canneberges, pommes vertes, romarin et sirop de gingembre.



Vous pouvez laisser vos commentaires....

1 - Cliquer sur le mot "commentaires" à la fin d'un message

2 - Dans la fenêtre qui s'ouvre, écrivez votre mot et signez ou identifiez-vous

3- Cochez "anonyme" dans le menu déroulant si vous ne possédez pas un compte blogger

4 - Cliquez sur "publier"

et ce sera bien apprécié !

Je m'engage à vous répondre dans les plus brefs délais.