jeudi 11 décembre 2008

Consommé de perdrix ou de poulet aux étoiles de Bethléem


Encore une idée festive de ma mère, Lucienne... une artiste passée maître dans l'art de la simplicité. Plus jeune alors que mon père chassait toujours, elle le concoctait à la perdrix mais avec des os de poulet, des ailes, des cous et des abats ça fera l'affaire aussi. Mon conjoint s'était pâmé devant ce petit lunch d'avant Réveillon, alors que nous devions nous partager dans nos deux familles respectives le soir de Noël. Ma mère nous avait servi ce consommé avec des petits sapins persillés pour nous permettre d'attendre le buffet dans l'autre famille. Alors voici la recette simple comme bonjour, tellement simple que ça n'en est pas une.

6 à 8 tasses ou plus d'un bon bouillon de volaille (perdrix, poulet, etc) doré et bien goûteux, filtré, refroidi puis dégraissé
Environ 1/4 de tasse de petites étoiles Catelli ou autres
Environ 1/4 de tasse de petites boules de plomb Catelli ou autres (j'en ajoute toujours pour figurer des planètes accompagnant les étoiles, c'est ma marque de commerce, ma mère mettait une sorte de pâte ou l'autre mais jamais les deux à la fois)
Herbes salées, facultatif
Sel et poivre du moulin
Persil frisé, à volonté

Croûtons persillés
Beurre mou ou huile d'olive pour les croûtons
Tranches de pain blanc ou de blé entier
Persil frisé, à volonté

Vous amenez à ébullition le bouillon de perdrix ou de poulet ayant été filtré au préalable, refroidi et dégraissé. Vous assaisonnez au besoin de sel et de poivre et d'herbes salées, si désiré, puis vous y versez les pâtes choisies (étoiles, boules de plomb, gouttes d'eau, orzo, etc.) et laissez mijoter doucement.

Pendant ce temps, vous tranchez le pain, enlevez les croûtes puis taillez à l'aide d'un emporte-pièce en métal de préférence des formes d'étoiles (parfois aussi ma mère me faisait découper des sapins ou des cloches). Beurrez les étoiles, déposez sur une tôle à biscuits. Persillez et grillez au four légèrement pour faire sécher le pain. Faites-les la veille si possible, ils seront encore plus secs et se conserveront bien dans une boîte en fer blanc fermée hermétiquement.

Servez le consommé dans de petits bols, de jolies tasses en porcelaine ou en verre, décorez d'un brin de persil et de croûtons. Servez illico presto, oui le plus rapidement possible pour éviter que le croûton ne détrempe.

Les autres croûtons pourront se retrouver dans un petit panier au centre de la table ou même sur une assiette plate, ils décoreront à eux seuls. Bon appétit et une bonne pensée pour maman, si bonne cuisinière et papa, si bon chasseur qu'il l'a été et l'est toujours au fin fond des entrailles.

4 commentaires:

tarzile a dit…

MArie, c'est peut-être simple, mais c'est attirant en titi.

Merci, dame Lucienne

Marie Gauthier a dit…

Oui Tarzile, c'est vrai que c'est charmant... ça fait partie des bons souvenirs de famille d'ailleurs...que je tiens à perpétuer. Marie

diane a dit…

un bouillon poétique c'est rare!

~nancy~ a dit…

..vous donnez vraiment envie de goûter à ce charmant potage..
..très,très belle présentation;)

~nancy

Vous pouvez laisser vos commentaires....

1 - Cliquer sur le mot "commentaires" à la fin d'un message

2 - Dans la fenêtre qui s'ouvre, écrivez votre mot et signez ou identifiez-vous

3- Cochez "anonyme" dans le menu déroulant si vous ne possédez pas un compte blogger

4 - Cliquez sur "publier"

et ce sera bien apprécié !

Je m'engage à vous répondre dans les plus brefs délais.