mardi 27 novembre 2007

Maffé ou poulet en sauce aux arachides à la sénégalaise, un repas et deux livres sénégalais

Samedi dernier, soirée de réunion amicale à la maison à une semaine du départ de notre amie Ayavi qui nous concoctait un plat de maffé aux arômes du Sénégal, regorgeant de moult légumes, de poulet (on le fait aussi au boeuf), mitonné dans une sauce à base de tomates et arachides bien corsée. Accompagné comme le veut la tradition d'un riz cassé, dont les grains l'ont été de deux à trois, puis triés minutieusement par des femmes du pays. Au Québec, il est vendu en poche, c'est donc dire que ce travail fut exécuté préalablement à l'importation au pays. Ayavi me dit qu'elle le trouve à Montréal dans une épicerie africaine. Je crois qu'elle le trouvait bien facilement aussi à Paris où elle à vécu pendant 5 ans alors qu'elle y a fait ses études en littérature et en communications. Bien qu'elle dispose des épices typiques, elle a choisi de ne pas épicer ce met pour nous permettre dans un premier temps de nous initier au goût de l'arachide qui rend un fumet unique à la sauce. Rien à voir avec le goût des arachides comme on le connaît dans la cuisine thaïlandaise, cuisine qui se popularise beaucoup ici depuis les dix dernières années. J'ai donc inscrit les épices parmi les ingrédients facultatifs de la recette, question de rendre toute l'authenticité et la fidélité à ce met traditionnel, Ayavi nous ayant préparé une version disons plus occidentalisée. Malheureusement et dans l'énervement, nous avons oublié de prendre une photo. Désolée!

Littérature métisse
J'en profite aussi pour vous faire connaître deux titres fort à propos, étant donné que notre amie sénégalaise, reine des fourneaux ce samedi, est aussi l'auteure de deux livres excellents dont je vous recommande la lecture. Pour une suggestion de cadeaux de Noël notamment et pour ceux ouverts aux différences ou sur un monde en ethnicolor, rien de mieux.

Les amateurs de poésie apprécieront son premier livre, Souffles étranges, Métissages un recueil de poésies, nouvelles et textes de proses poétiques où une jeune adulte livre ses état d'âme et son regard parfois triste ou désemparé sur la vie.


Mais dans le deuxième titre, N'Dakaru, fragments d'amour, Ayavi Lake vous fera littéralement plonger dans des mondes aussi étranges que différents où la culture et les valeurs explosent ou implosent. Au fil des nouvelles, divers personnages se bouleversent et nous bouleversent, les tantes, l'homme au nez crochu, tout comme le marabout, l'amoureux et l'amant. Ces personnages permettent à l'auteur d'explorer le thème des relations homme-femme, de les confronter à la friction des cultures mais surtout de mettre en lumière une dualité métisse parfois acerbe, parfois exacerbée. Vous aimez les saveurs, les couleurs et les émotions fortes... vous suivrez ces personnages bigarrés dans le quotidien, les rues et les ruelles de Dakar et Paris: univers singuliers qui même s'ils vous semblaient familiers parce que vous êtes citoyen parisien ou avez été touriste à Dakar, vous feront désormais appréhender la communauté de façon plus critique et peut être alors poserez-vous un regard renouvelé sur la cité. Une réflexion étrange et brillante sur les amours, les stéréotypes aliénant ou émouvant aux confins d'une culture interdite. Un choc culturel à n'en pas douter.

Ayavi Lake, Souffles étranges, Métissages, Éditions Cultures Croisées, Roissy-en-Brie, paru en 2002, ISBN 2-91 3059 12-

Ayavi Lake, N'Dakaru, fragments d'amour, Éditions Cultures Croisées, Roissy-en-Brie, 141 pages, paru en février 2007 ISBN: 2-913059-28-7


Pour poursuivre notre souper sur une note savamment métissée, j'avais servi en dessert les sorbets métissés (sur le billet antérieur publié hier) à la vraie de vraie neige (représentant le sorbet québécois) par-dessus le sorbet à la banane (choisi pour représenter le Sénégal, la banane étant une production d'importance là-bas).


Voici donc maintenant comme promis la recette de maffé, poulet en sauce aux arachides à la sénégalaise dont nous avons omis de prendre la photo:

Un poulet entier en morceaux ou environ 1 kg de pilons de poulet ou hauts de cuisses de poulet
1 oignon moyen haché
4 gousses d'ail hachées
1 bte de tomates en dés
1 bte de pâte de tomates
1 tasse de beurre d'arachides
2 carottes coupées en 3
1 petite aubergine, coupée en gros morceaux
1/2 navet coupé en cubes
1 petit chou coupé en quartiers
1 sac de gombos surgelés et coupés, facultatif
2 c. à soupe d'huile d'arachides
Sel et poivre
Yet (épice sénégalais à base d'escargot), facultatif
Guedj (épice fait de poisson séché sénégalais), facultatif
1 petit piment cerise vert, facultatif
1 cube de bouillon à la tomate Maggi
1 cube de bouillon de poulet Maggi
3 tasses d'eau

Riz cassé 2 à 3 fois, pour le service

Mariner le poulet avec 1 gousse d'ail, 1/4 de l'oignon haché, sel et poivre environ 2 heures au réfrigérateur. Pendant ce temps, préparer les légumes.

Revenir l'oignon dans l'huile d'arachides, assaisonner avec le guedj et le piment, si désiré. Puis ajouter le poulet pour le faire dorer un peu. Ajouter la pâte de tomates, les tomates en dés et le liquide, laisser mijoter quelque peu. Ajouter 1/2 cube de bouillon de poulet, saler et poivrer. Ajouter l'eau et le yet et mijoter un peu. Ajouter les légumes, en commençant par le navet et le chou, ensuite ajouter les carottes et l'aubergine. Quand c'est presque cuit, ajouter le beurre d'arachide. Le laisser se répandre dans la sauce sans le brasser. Laisser mijoter 10 minutes à feu doux et à couvert. Quand l'huile remonte à la surface, ajouter les gombos. Cuire environ 15 minutes. Servir immédiatement avec le riz cassé.
Pour cuire le riz, faire d'abord bouillir environ 4 tasses d'eau légèrement salée. Ajouter 3 tasses de riz, bien mélanger. Enlever de l'eau à la louche jusqu'à temps que l'eau recouvre légèrement le riz. Baisser le feu à minimum. Brasser. Couvrir et laisser cuire une quinzaine de minutes.

1 commentaire:

Miss Lola a dit…

Zut pas de photo mais cette recette sénégalaise titilles mes papilles friantes d'épices et la sauce aux arachides. C'est magnifique de s'ouvrir sur les autres cultures!

Vous pouvez laisser vos commentaires....

1 - Cliquer sur le mot "commentaires" à la fin d'un message

2 - Dans la fenêtre qui s'ouvre, écrivez votre mot et signez ou identifiez-vous

3- Cochez "anonyme" dans le menu déroulant si vous ne possédez pas un compte blogger

4 - Cliquez sur "publier"

et ce sera bien apprécié !

Je m'engage à vous répondre dans les plus brefs délais.