mercredi 28 novembre 2007

Chicons (endives) gratinés

Petit souvenir du temps où j'avais un beau-frère français, sans oublier toute la communauté européenne qui gravitait autour... (français, suisse, belge, etc.) alors que toute ado que j'étais, leur culture tout comme leur différence m'intriguaient. A Sainte-Foy et Ancienne-Lorette, les jours de congé ou encore pendant les vacances d'été, j'y ai mangé cette entrée fort simple en même temps que j'ai appris à cuisiner le lapin à la moutarde, les coquilles Saint-Jacques, le gâteau aux amandes et au kirsch, le boeuf bourguignon, etc. Je me souviens aussi du goût d'un ragoût de fruit de mer aux salsifis qui me ferait encore pâmer d'envie, mais ma grande soeur ne l'a expérimenté qu'une seule et unique fois et ne m'a jamais passé le flambeau. Où est passée cette recette? Dieu seul le sait...


Revenons aux endives ou aux chicons comme le disent nos amis belges qui nous ont fait connaître ce met. Ceci n'est pas une recette mais une méthode ou plutôt un remake. Rétroaction en adolescence. Pourquoi pas? En automne ou en début d'hiver, le goût des endives remonte à la surface, un rattrapage impossible comme le goût de l'érable au printemps ou des bleuets au mois d'août. Est-ce cela que l'on appelle «être de son temps»? Je rigole bien entendu! Ah! oui, maintenant, je les déguste en repas léger de semaine et non plus, en entrée!

1 sac d'endives
Le jus d'un citron
Sel, poivre et muscade râpée
Béchamel
Jambon cuit en tranches
Gruyère râpé ou autre fromage, au goût et à volonté

Jeter les endives dans l'eau bouillante citronnée et cuire pendant 20 à 30 minutes, selon la grosseur de l'endive. Égoutter. Entourer chaque endive d'une tranche ou deux de jambon et posez-les dans un plat ou petit ramequin individuel allant au four. Couvrir d'une sauce béchamel puis saupoudrer légèrement de fromage gruyère râpé. Râpez la muscade. Gratiner au four à environ 375 F pendant une vingtaine de minutes et servir très chaud. Accompagner d'un verre ou deux de vin blanc.


3 commentaires:

Hélène (Cannes) a dit…

Le plat préféré de mon fils Paul ! Tiens, je lui en ferais bien pour le dîner !
C'est vrai qu'il est important de garder les recettes familiales. Un patrimoine bien agréable à transmettre !
Bonne journée
hélène

Bolli a dit…

C'est bon, je l'ai fait exactement comme toi.......Donc, c'est une recette européenne!!!!

Bridge a dit…

Super bon, vraiment surprise du bon goût de cette recette (nouvelle pour moi), merci de ce partage :)

Vous pouvez laisser vos commentaires....

1 - Cliquer sur le mot "commentaires" à la fin d'un message

2 - Dans la fenêtre qui s'ouvre, écrivez votre mot et signez ou identifiez-vous

3- Cochez "anonyme" dans le menu déroulant si vous ne possédez pas un compte blogger

4 - Cliquez sur "publier"

et ce sera bien apprécié !

Je m'engage à vous répondre dans les plus brefs délais.