lundi 26 mars 2007

Soupe aux gourganes à la mijoteuse






Une belle entrée avant un plat traditionnel, en été tout comme lors du temps des fêtes (servie avant un ragoût de boulettes et de pattes de porc, par exemple). La soupe aux gourganes est aussi un plat complet en soi. Chez nous, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les gourganes c'est un peu comme les bleuets, «on en a dans le sang». On aime ça et, je ne sais trop pourquoi, chacune de nos mères détient la meilleure recette au monde. C'est pour ça que ça m'a pris bein des années avant de me décider à en faire car selon moi, la barre était haute. Finalement je me suis risquée : j'ai appris à la faire et je n'en suis pas peu fière. Avec la mijoteuse, je peux me permettre d'en faire en tout temps... même l'été en pleine chaleur... au pis aller je la fais cuire pendant la nuit. J'ai maintenant tous les tours dans mes sacs (mes sacs sont congelés cependant! Hihihi!). Et quand mon beau-frère montréalais se pointe, j'ouvre la mijoteuse et le tour est joué. Je me souviens d'un lendemain de fête où, toute odorante qu'elle se faisait, il en avait mangé en se levant, un peu tard mais tout de même pour déjeuner, avant d'aller faire son petit-bonhomme-de-chemin : seulement 2-3 kilomètres de marche dans le champs derrière la maison. Comme quoi, le bonheur ne ressemble pas toujours à ce qu'on imagine! Allez donc savoir c'qui mijote dans la marmite du bonheur chez l'voisin!

10 tasses d'eau bouillante ou plus, au besoin
1/2 c. à table de bouillon de boeuf en poudre
1/2 c. à table de bouillon de poulet en poudre
1/2 c. à thé de gros sel ou sel de table
1/4 de c. à thé de sarriette séchée et moulue, du jardin de préférence
1/4 de c. à thé de sauge séchée et moulue, du jardin de préférence
1/2 c. à thé d'herbes salées maison
1 oignon entier, piqué de 1 ou 2 clous de girofle
1 gros oignon haché finement
2 bâtons de céleri haché finement
2 grosses carottes hachées finement
1 tranche épaisse de navet haché finement
Feuilles de céleri et persil frais, hachés fin
1 ou 2 feuilles de laurier (facultatif)
1/4 à 1/2 lb de lard salé entrelardé
2 os à soupe, de boeuf à moelle
Poivre noir, au goût
1 1/2 à 2 livres de gourganes

variante:

1/4 de tasse de barley (orge) ou d'étoiles de pâtes type Catelli
(je préfère le barley (orge) et lorsque je mets une partie de la recette en conserve j'utilise des pâtes pour éviter de faire surir, selon les conseils d'un oncle cuisinier)

autres variantes : les fanes de carottes hachées
une petite poignée de fèves jaunes du jardin, en dés (facultatif et, en saison seulement)
un bouquet garni d'herbes fraîches du jardin, en saison

Le «riz de pâte» à l'italienne ou la variante préférée de ma mère, Lucienne:
Faire une petite recette de pâte fraîche, comme pour des fettucines. Rouler une petite boule de pâtes, étendre au rouleau à pâte, couper finement des pâtes minces et courtes. Omettre les étoiles ou l'orge. Amener la soupe à ébullition. Cuire une vingtaine de minutes avant la fin. Un petit côté artisanal à cette version unique que ma mère avait glanée à une émission de radio d'une cuisinière italienne, bien entendu.

Pour les gourganes surgelées, les rincer à l'eau froide et les égoutter au tamis, sans plus (vous en trouverez maintenant surgelées en sac dans toutes les grandes surfaces jusqu'à ce que les gourganes fraîches soient distribuées).

Enlever la couenne du bloc de lard salé et le couper en petits cubes. Gratter les os à moelle avec un couteau (pour enlever tous les petits morceaux d'os que la scie aurait pu laisser) et rincer.
Déposez tous les ingrédients dans la mijoteuse en plaçant les os et l'oignon entier vers le centre.
Y verser l'eau bouillante de sorte que le contenu soit complètement recouvert, environ 4 pouces au-dessus.

Cuire environ 6 à 7 heures à HIGH ou 8 à 9 heures à LOW. Mais voici mon secret: il faut absolument attendre que le bouillon devienne brun et que les gourganes foncent, sinon les gourganes ne seront pas cuites à point et la soupe ne sera pas goûteuse.
Retirer l'oignon piqué de clous de girofles et les os à moelle. Servez.

4 commentaires:

Miss Diane a dit…

J'adore la soupe aux gourganes que j'ai découverte à La Malbaie. J'avais même rapporté quelques gourganes pour en faire chez nous...

Lilydoux a dit…

Bonjour! J'ai acheté des gourganes à l'épicerie mais elles sont entières. Dois-je toutes les ouvris pour en retirer les fèves??? Votre soupe semble succulente... Dès que j'aurai résolu le mystère de l'ingrédient de base, je m'y lancerai

Merci!! lilydoux@hotmail.com

Lilydoux a dit…

J'ai acheté des gouganes àa l'épicerie et voilà que je ne sais comment les utiliser pour faire votre soupe. Dois-je ouvris toutes les causes pour enr etirer les fèves?? Dès que j'aurasi résolu le mystère de l'aliment de base, je me lancerai dans votre recette qui me semble, ma foi... délicieuse!!

Marie Gauthier a dit…

Bonsoir Lilydoux, oui en effet il four ouvrir les cosses pour retirer les fèves... c'est ce qu'on appelle les écosser. Une activité que l'on faisait souvent en famille ou entre enfants sur la galerie les après-midis de pluie.

Vous pouvez laisser vos commentaires....

1 - Cliquer sur le mot "commentaires" à la fin d'un message

2 - Dans la fenêtre qui s'ouvre, écrivez votre mot et signez ou identifiez-vous

3- Cochez "anonyme" dans le menu déroulant si vous ne possédez pas un compte blogger

4 - Cliquez sur "publier"

et ce sera bien apprécié !

Je m'engage à vous répondre dans les plus brefs délais.